Avec la réouverture des plages du littoral héraultais et la présence d’oiseaux nicheurs à la lagune de la grande maïre à Sérignan et Portiragnes plage, il est plus que necessaire de respecter leur habitat, la plage et les lagunes méditerranéennes : RESPECTEZ LES ZONES INTERDITES.

Hier, à l’occasion d’un inventaire sur les Flamants rose à la grande maïre à Sérignan (absent, du à la hauteur d’eau), j’ai croisé un Héron pourpré (Ardea purpurea – Ardéidae) très silencieux et bien plus discret que le Héron cendré, il se confond facilement avec la végétation, mais il aime également se percher en haut des arbres (dans les zones de quiétude).

Actuellement : Quasi menacé, la population communautaire est estimée de l’ordre de 5.000 couples et est en régression ces dernières années. Les causes en sont principalement la disparition et la modification des habitats dues à l’assèchement des zones humides et à l’utilisation des eaux, la chasse illégale, les biocides et les dérangements des colonies.

 
Crédit photo © 2020 Yann GESHORS – Sérignan (Hérault).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *