J+49 ➡️ J-8 : Une migratrice !

Les Bergeronnettes printanières (Motacilla flava – Motacillidae) sont difficile  à observer avec leur plumage est le plus souvent discret et cryptique, brun et strié, mais avec patience ont les observer cet oiseau d’environ 18 grammes à la bougeotte et les partie jaune de son corps les trahissent.

Dans la région est elle est de passage au printemps et à l’automne lors de sa migration (Nord Europe -> Afrique : Sud Sahara).

La bergeronnette printanière hante les prés humides, les bords de marais, des étangs et des rivières mais elle niche également parfois dans les champs et les terrains vagues couverts de décombres. En dehors de la saison de nidification, elle fréquente à peu près tous les types de milieux herbeux ouverts ou à proximité de l’eau.

 

Crédit photo © 2019 Yann GESHORS – Roselière de la grande mäire – Portiragnes (Hérault).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *