Mon envie à travers cette photo, était de faire ressentir à tel point il est difficile de photographier un martin pêcheur, tant par sa mobilité extrêmement rapide, sa petitesse, mais sa couleur vive le trahis à travers la végétation 😉

Ici dans la volière du parc zoologique de la réserve Africaine de Sigean, dans l’Aude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *